Catégories >> Nouvelles Technologies Urbaines

Les réseaux sociaux face au développement urbain dans les PVD


Slides de présentation pour la Session Villes 2.0, mobilité, innovation sociale, Matinée 1 : Action collective et réseaux sociaux :
Les réseaux sociaux face au développement urbain dans les PVD : les pratiques collaboratives dans les favelas 2.0 (Sylvain Maire)
Les pays en voie de développement (PVD), et plus encore les quartiers informels de leurs villes en pleine urbanisation, semblent encore loin des usages que nous promettent la ville2.0 et ses réseaux. C’est bien plus l’accès aux réseaux urbains (eau, assainissement, transport, déchets, etc.) qui a du sens dans ce contexte. Mais dans les faits, les réseaux numériques sont utilisés pour pallier à l’absence de services publics et urbains. Envoyer un sms pour collecter les déchets ou créer une base de données locale pour permettre l’adressage, tels sont les usages que l’on peut retrouver dans la favela 2.0. Que ce soit pour la gestion de crise, la mise en place de conseils de quartier et plus globalement la coproduction des services urbains de la ville informelle, les pratiques collaboratives et les réseaux sociaux vont devenir un moyen d’action et de création de services publics

Posté il y a 6 Années, 9 Moiss à 11 h 17 min.

Ajouter un commentaire

Les données transport de Rennes Métropole en accès libre

Les données transport de Rennes Métropole en accès libre“L’ouverture des données du réseau STAR et Le Vélo STAR, réseau de transport public de Rennes Métropole, opéré par Keolis Rennes, est une première en France.  Pour la première fois, une collectivité décide d’ouvrir les données publiques de son réseau de transport.

L’objectif de cette ouverture est de voir naître des applications et des usages au plus proche des attentes et besoins des citoyens. Cette première ouverture concerne les données du service LE vélo STAR et du STAR et sera suivie, dans les prochains mois, par une ouverture plus large des données du territoire de Rennes Métropole”

http://data.keolis-rennes.com/fr

“On savait Rennes Métropole particulièrement actif dans les expérimentations participatives et citoyennes autour des nouvelles technologies mais les bretons sont allés encore plus loin dans cette démarche et deviennent précurseurs sur la libération des données publiques en confiant à Keolis Rennes l’ouverture des données transport.”

http://libertic.wordpress.com/2010/03/01/77/

Voir aussi l’interview de Christophe Millot, Communication Keolis Rennes : http://www.web-patron.com/2010/02/11/keolis-ouvre-ses-donnees/

Posté il y a 7 Années à 15 h 36 min.

Ajouter un commentaire

“Geographic Data in Second Life” in Digital Urban

digital-urban-geographic-data-in-second-life“Now we have a route from ESRI’s ArcMap into Second Life it opens up all sorts of possibilities for importing geographical data into an environment that is ripe for public participation and collaboration type outreach activities.

The movie below details various population data sets displayed per London Borough, it is still beta but we think it shows potential”:

Source : http://digitalurban.blogspot.com/2007/12/geographic-data-in-second-life.html

Posté il y a 7 Années, 10 Moiss à 21 h 43 min.

Ajouter un commentaire

Liaisons urbaines - Avec la diffusion des objets communicants, naît une nouvelle ville numérique, où il devient difficile de se perdre et de se cacher

Liaisons urbaines[...] L’espace urbain physique se double ainsi d’une couche informationnelle invisible, mais accessible grâce au mobile qui devient la télécommande de la ville de demain. Le téléphone portable n’est que l’un des nombreux objets communicants qui se sont diffusés dans la vie urbaine  : capteurs de pollution, de trafic, puces RFID (Radio Frequency Identification) installées sur les arbres et les services de partage de vélos, caméra de surveillance dans les rues, appareils d’enregistrement de données biométriques… Tous ces objets échangent des informations, produisant des nuages de données nouvelles dont le potentiel commence tout juste à être exploré par les chercheurs. « Le numérique va changer les villes de manière plus profonde que ne l’a fait la révolution industrielle. Pas tant leur aspect physique que la vie urbaine, les comportements », estime Carlo Ratti, du Senseable City Lab, au MIT (Massachussets Institute of Technology).

Cartographie de l’activité cellulaire lors du Real Time Rome - DR

Cartographie de l’activité cellulaire lors du Real Time Rome - DR

Ce laboratoire, qui tente d’imaginer cette future vie urbaine, s’applique à représenter ces flux de données et à en extraire du sens. Ainsi dans leur projet Real Time Rome, les chercheurs américains ont visualisé en temps réel sur une carte de la capitale l’activité des téléphones mobiles, bus et taxis… le soir de la Coupe du monde de football de 2006. « Pour les planificateurs urbains, un tel service permettrait de fluidifier le transport public, envoyer plus de bus dans les endroits où il ya de fortes densités de gens. Et le citadin pourrait savoir quels sont les endroits animés de la ville. »

Source : http://www.ecrans.fr/Liaisons-urbaines,7323.html

Paru dans Libération du 27 mai 2009

Posté il y a 7 Années, 10 Moiss à 0 h 54 min.

Ajouter un commentaire

“Quelle ville voulons-nous offrir ? Quelle ville espérons-nous recevoir ?”

quelle-ville-voulons-nous-offrir-quelle-ville-esperons-nous-recevoir“A la conférence Lift, nombreux étaient les intervenants venus nous expliquer comment le numérique peut nous aider à mieux comprendre l’avenir de nos villes.

Villes du futurDans les années 1990, l’utopie était celle du virtuel, explique l’architecte Carlo Ratti. Selon George Gilder, le gourou des nouvelles technologies, les villes devaient même disparaître. Force est de constater qu’il n’en est rien. 5 milliards de personnes vivront dans des villes en 2030.

Aujourd’hui, on sait que les couches physiques et numériques se combinent pour permettre d’inventer de nouveaux usages de l’espace urbain. La superposition de ces couches produit de nouveaux types de représentation du territoire, de “cartes”. On ne fait plus des cartes 1:400, ni 1:1 (ce que l’on considérait à juste titre comme impossible, “la carte n’est pas le territoire”), mais 1000000:1… C’est-à-dire autant que chaque individu dresse sa propre carte du territoire, avec pour objectif de traduire la complexité du monde en simplicité de sa compréhension.” [...]

http://www.internetactu.net/2009/03/04/quelle-ville-voulons-nous-offrir-quelle-ville-esperons-nous-recevoir/

Posté il y a 8 Années à 16 h 33 min.

Ajouter un commentaire

“La communauté urbaine de Toulouse “maillée” de points géo référencés”

toulouse“C’est le premier élément de positionnement d’une série qui maille l’ensemble de l’agglomération toulousaine. Le clou fixé place du Capitole constitue un point de référencement stable, donnant avec précision sa latitude, sa longitude et également son altitude.

Ces coordonnées géographiques données par le référentiel utilisé par le GPS (complété par EGNOS) et à terme Galileo, intéressent les développeurs d’applications ainsi que plusieurs communautés d’utilisateurs professionnels comme les géomètres experts, les services fonciers…”

http://www.navigation-satellites-toulouse.com/spip.php?article751〈=fr

Posté il y a 8 Années, 1 Mois à 11 h 03 min.

Ajouter un commentaire

“Des petits clous qui vont révolutionner l’espace urbain”

clou“Ce clou en laiton de 7 cm de diamètre pourrait révolutionner la mobilité urbaine des années à venir. Planté place du Capitole, vendredi 30 janvier, c’est le clou 001 de géopositionnement de la Communauté urbaine. Complété par un maillage sur le territoire du Grand Toulouse, il ouvre le champ à des applications de technologies de localisation en milieu urbain. Le tourisme, le sport, les transports et l’accessibilité de la ville aux personnes déficientes pourront en bénéficier.”

http://www.toulouse.fr/fr-32/actualite-206/toulouse-au-quotidien-281/qui-vont-3878.html

Posté il y a 8 Années, 1 Mois à 10 h 56 min.

Ajouter un commentaire

“Un ordinateur pour 20 dollars en Inde”

ordi“L’Inde se fait championne du low-cost. Après, la voiture de Tata à 2.000 dollars, le gouvernement indien présente le 3 février son ordinateur à 20 dollars. Avec ses 2Gb de mémoire vive et son accès Wi-Fi, l’ordinateur permettrait de faciliter l’accès à l’enseignement en permettant aux écoliers de se connecter à Internet.

Avec son “plan national d’Education par les technologies de l’information” lancé le 3 février, les autorités indienes misent sur l’enseignement de l’informatique et l’éducation par internet dans un pays reconnu pour ses compétences en high-tech.”

http://www.e24.fr/hightech/article51985.ece

Posté il y a 8 Années, 1 Mois à 10 h 52 min.

Ajouter un commentaire

“Virtuel City, le cadastre du futur”, une entreprise de réalisation de cartographies 3D pour les villes

image présentation VirtuelCity met à disposition de ses clients sa technologie et son savoir-faire dans 3 axes d’activités :
1. La réalisation de cartographies 3D de grands espaces urbains (avec une maintenance régulière)
2. La mise en place de services associés à l’utilisation des cartes 3D En interne ou disponibles au public
3. De l’expertise et du conseil autour des données 3D

http://www.virtuelcity.com/

Posté il y a 8 Années, 1 Mois à 10 h 45 min.

Ajouter un commentaire

“Une nouvelle vie pour les cabines téléphoniques”, permettre l’accès au réseaux d’informations et de transports

cabine“Les Cabines Résologiques, un service basé sur le réseau de cabines téléphoniques existant : le magnifique projet de diplôme de Pierre Charrié (pierre.charrie [at] gmail.com), Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle, Novembre 2008.

La cabine téléphonique est un objet singulier, à la fois trés technique et profondément social. Avec l’usage intense du téléphone portable, les cabines se font moins nombreuses, mais la mission de service public qui leur incombe leur permet encore d’assurer un maillage homogène du territoire, en ville comme à la campagne.”

http://www.la27eregion.fr/Une-nouvelle-vie-pour-les-cabines

Posté il y a 8 Années, 1 Mois à 10 h 17 min.

Ajouter un commentaire