Les réseaux sociaux face au développement urbain dans les PVD


Slides de présentation pour la Session Villes 2.0, mobilité, innovation sociale, Matinée 1 : Action collective et réseaux sociaux :
Les réseaux sociaux face au développement urbain dans les PVD : les pratiques collaboratives dans les favelas 2.0 (Sylvain Maire)
Les pays en voie de développement (PVD), et plus encore les quartiers informels de leurs villes en pleine urbanisation, semblent encore loin des usages que nous promettent la ville2.0 et ses réseaux. C’est bien plus l’accès aux réseaux urbains (eau, assainissement, transport, déchets, etc.) qui a du sens dans ce contexte. Mais dans les faits, les réseaux numériques sont utilisés pour pallier à l’absence de services publics et urbains. Envoyer un sms pour collecter les déchets ou créer une base de données locale pour permettre l’adressage, tels sont les usages que l’on peut retrouver dans la favela 2.0. Que ce soit pour la gestion de crise, la mise en place de conseils de quartier et plus globalement la coproduction des services urbains de la ville informelle, les pratiques collaboratives et les réseaux sociaux vont devenir un moyen d’action et de création de services publics

Posté il y a 6 Années, 12 Moiss à 11 h 17 min.

Ajouter un commentaire

Sommet de coopération Amérique du Sud – Afrique (ASA) au Venezuela

Sommet de coopération Amérique du Sud – Afrique (ASA) au Venezuela : de nouveaux axes d’échanges sud-sud pour le développement

Le deuxième Sommet de Coopération Amérique du Sud – Afrique (ASA) aura lieu du 26 au 27 septembre 2009 sur l’île de Margarita au Venezuela. Il devrait rassembler 66 chefs et représentant d’Etat, sous la double présidence d’Hugo Chavez Frías – le président vénézuélien – et de son homologue équatorien Rafael Correa, président par intérim de l’Unasur (l’Union des nations sud-américaines).

Lire la suite >>

http://www.arbreapalabre.com/modules/news/article.php?storyid=373

Posté il y a 7 Années, 9 Moiss à 16 h 12 min.

Ajouter un commentaire

“Route Abobo-Zoo, Andre Malraux-Riviera 3 - Gbagbo lance les chantiers, demain”

route-abobo-zoo-andre-malraux-riviera-3Après les opérations “Abidjan ville propre” et ” le raccordement de 20 000 foyers ” au réseau d`eau potable à Abidjan et à Bouaké…le Président de la République, Laurent Gbagbo, procède ce mardi après- midi, au carrefour zoo, au lancement officiel des travaux de réalisation et de réhabilitation des ouvrages des voiries d`Abidjan. Et ce, dans le cadre du Projet d`urgence d`infrastructures urbaines (Puiur) financé gracieusement à hauteur de 50 milliards de Fcfa par la Banque mondiale (Bm). Ce programme fait partie de la composante quatre du Puiur. Il va coûter 14 milliards de Fcfa. Il concerne cinq chapitres essentiels. Le premier chapitre concerne la signalisation horizontale et verticale sur les principales artères du District d`Abidjan, longues de 116 km. Ces travaux vont coûter 700 millions de Fcfa HT. Les sociétés Signature Sa et Rosebate qui sont adjudicataires de ce marché ont six mois pour rendre les différentes voies de la capitale économique du pays viables et fiables avec des bandes blanches et tous les panneaux de signalisation conventionnels. Le deuxième volet concerne la réhabilitation des voies supportant le transport en commun d`une distance de 13 km, dans les communes d`Abobo, Koumassi, Adjamé et de Yopougon.” [...]

http://news.abidjan.net/article/?n=340902

Posté il y a 7 Années, 10 Moiss à 12 h 00 min.

Ajouter un commentaire

“Transport urbain à Mbour : Charrettes et calèches repartent sur de nouvelles bases”

transport-urbain-a-mbour-charrettes-et-caleches-repartent-sur-de-nouvelles-bases“Les charrettes et calèches, qui constituent un maillon essentiel du dispositif du transport urbain de la commune de Mbour, veulent repartir sur de nouvelles bases. Une décision qui fait suite à une rencontre d’harmonisation entre propriétaires, conducteurs, techniciens de l’élevage et forces de sécurité. Les décisions majeures issues de cette rencontre, à savoir rouler obligatoirement la nuit avec une lampe, arrêter les rotations à 22 h pour les charrettes, se doter d’un système de signalisation sonore, vont entrer en vigueur dès la semaine prochaine.”  [...]

http://www.walf.sn/societe/suite.php?rub=4&id_art=53441

Posté il y a 8 Années, 3 Moiss à 0 h 33 min.

Ajouter un commentaire

“Un tricycle pour porter et purifier l’eau”

un-tricycle-pour-porter-et-purifier-le28099eau“Selon l’Unicef plus d’un milliard de personnes dans le monde entier n’ont pas accès à de l’eau potable de bonne qualité. Les maladies qui s’ensuivent tuent des milliers de personnes chaque jour.

Par ailleurs la corvée d’eau, laquelle incombe aux femmes, les contraint à parcourir des kilomètres… Un tricycle pourrait apporter apporter un élément de réponse à ses contraintes.” [...]

Voici la présentation d’une innovation qui peut sembler en marge au premier abord, mais dont le concept et la technologie peuvent être réutilisés différements.  

http://www.euronews.net/fr/article/26/02/2009/water-bike-for-the-third-world/

Posté il y a 8 Années, 3 Moiss à 14 h 12 min.

Ajouter un commentaire

Développement urbain de la région de Dakar : Onu Habitat prône l’approche participative

developpement-urbain-de-la-region-de-dakar“De l’avis de l’Onu Habitat, l’autorité publique ne peut pas, à elle seule, assurer le développement urbain de Dakar. C’est pourquoi, l’organisme des Nations Unies préconise l’implication des populations en adoptant la méthode participative.

La région métropolitaine de Dakar représente 0,28 % du territoire sénégalais, rassemble 25 % de sa population et concentre plus de 60 % de l’économie nationale. Et cela a des conséquences négatives sur la gestion urbaine et surtout sur le cadre de vie des habitants. L’exiguïté de la capitale et la croissance urbaine exponentielle ont conduit à un manque criard de terrains à bâtir, de réserves foncières et d’équipements. En plus, selon les experts de l’agence des Nations Unies pour l’habitat (Onu Habitat), elles sont également à l’origine de la quasi-impossibilité de faire une planification à long terme, à cause surtout du manque de concertation entre les services de l’administration d’abord, entre l’administration et les collectivités locales ensuite et entre les collectivités elles-mêmes. Et l’organisation territoriale complexe, avec l’imbrication de plusieurs formes de gouvernance (villes, communes, communes d’arrondissement…) ne facilite pas le développement de la ville.” [...]

http://www.walf.sn/actualites/suite.php?rub=1&id_art=53267

Posté il y a 8 Années, 3 Moiss à 1 h 38 min.

Ajouter un commentaire

Une corruption énorme dans le secteur de l’eau au Bénin

une-corruption-enorme-dans-le-secteur-de-le28099eau-au-benin“La corruption a limité l’accès de plus de la moitié de la population béninoise à l’eau salubre, selon le ministère de l’Energie et de l’eau. D’après les autorités, les consommateurs défavorisés paient le prix de la mauvaise gestion de ce secteur, qui pèse plusieurs millions de dollars.

Au cours des 20 dernières années, les bailleurs ont accordé 87 millions de dollars pour financer la réforme du secteur hydraulique béninois, plus de la moitié de cette somme provenant du gouvernement japonais, a indiqué Blaise Dossa, coordinateur des projets financés par le Japon au ministère de l’Eau.” [...]

http://www.afrik.com/article16306.html

Posté il y a 8 Années, 3 Moiss à 1 h 08 min.

Ajouter un commentaire

“Problématique du transport à Conakry : un défi à relever”

problematique-du-transport-a-conakry“Trouver un taxi ou un Bus aux heures de pointe, reste un problème entier à Conakry. Cela, malgré l’existence des Bus depuis 2008, la problématique du transport urbain reste un grand défi à relever. Ce phénomène se fait sentir dans tous principaux axes routiers de la capitale Conakry.

Pour se rendre au lieu du travail ou à l’école, les Conakrykas sont obligés de se lever très tôt le matin, s’apprêter à passer des heures dans les différents arrêts et carrefours de la ville, avant de trouver une occasion dans la bousculade. Le plus fort est souvent le plus favori. ” [...]

http://www.kababachir.com/autresinfosdetails.php?recordID=12000

Posté il y a 8 Années, 3 Moiss à 1 h 02 min.

Ajouter un commentaire

“Accès à l’eau potable - Juste quelques heures de soleil” - Désinfection solaire de l’eau

desinfection-solaire-de-l-eau“Une désinfection solaire de l’eau ! Le saviez-vous ? Il s’agit d’une méthode innovante à la portée des populations des pays sahéliens comme le Burkina, où les difficultés d’accès à l’eau potable se posent avec acuité. Ce procédé, à moindre coût, a fait l’objet d’un atelier de présentation, le 16 février 2009 à Ouagadougou, à l’initiative de Helvetas Burkina.

De l’eau potable à moindre coût par un traitement solaire. Il suffit d’avoir une bouteille en plastique d’un litre et demi, de la remplir d’une eau assez claire et de l’exposer au moins 6 heures au soleil. Les micro-organismes pathogènes sont tués et l’eau est ainsi potable. Voilà en résumé la méthode, dénommée Solar Water Disinfection (SODIS) ou « Désinfection solaire de l’eau », développée par Eawag, une institution gouvernementale suisse, au profit des Sahéliens, comme les Burkinabè, qui ont du soleil à revendre.” [...]

http://fr.allafrica.com/stories/200902170439.html

Posté il y a 8 Années, 4 Moiss à 5 h 25 min.

Ajouter un commentaire

“Côte d’Ivoire: Infrastructures urbaines - 47 milliards de F.CFA pour réhabiliter Abidjan”

cote-divoire-infrastructures-urbaines“Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, veut renouer avec le modernisme, en se débarrassant de ses déchets, en réhabilitant ses voiries et en facilitant l’accès à l’eau potable aux populations. Pour ce faire, elle (Abidjan) bénéficie de la part de la Banque mondiale, d’un programme financier dit programme d’urgence d’infrastructures urbaines (PUIUR). Celui-ci a fait l’objet de présentation le mardi 10 février 2009, par son coordonnateur. Abidjan, ville carrefour moderne, Abidjan ou la perle des lagunes n’existe plus.”

http://www.abidjantv.net/?link=details_actu&id=792

Posté il y a 8 Années, 4 Moiss à 3 h 22 min.

Ajouter un commentaire