Discrimination ethnique et discrimination urbaine

Discrimination ethnique et discrimination urbaine[...] Les disparités de situation par rapport à l’emploi ne s’arrêtent pas là puisque les écarts liés aux nationalités sont renforcés par les disparités spatiales : nous montrons qu’à caractéristiques individuelles égales, un habitant d’une commune où les personnes ont des difficultés à trouver un travail trouvera lui-même moins facilement un travail. La corrélation entre les difficultés individuelles et communales de sortie du chômage est donc très forte et pour les plus désavantagés, il y a «double peine», individuelle et collective. Ainsi les communes où les personnes ont le plus de mal à trouver un emploi sont les communes où vivent beaucoup de ressortissants étrangers et surtout ceux du continent africain qui constituent 9 % de la population en Ile-de-France. Dans une commune où vit 1 % de plus de ressortissants africains, le taux de sortie du chômage au bout d’un an sera 1 % plus faible.

Bien sûr, ces disparités liées simultanément à la nationalité et au lieu de résidence peuvent ne pas refléter uniquement des discriminations. Des biens publics utiles dans la recherche d’emploi, comme les transports, peuvent être insuffisamment développés, les réseaux sociaux peuvent être plus ou moins efficaces. Néanmoins, ce qui est clair, c’est que les disparités se renforcent l’une l’autre, l’adresse s’ajoutant au faciès. [...]

http://www.liberation.fr/economie/0101565761-discrimination-ethnique-et-discrimination-urbaine

Posté il y a 8 Années, 4 Moiss à 0 h 32 min.

Ajouter un commentaire