“Route Abobo-Zoo, Andre Malraux-Riviera 3 - Gbagbo lance les chantiers, demain”

route-abobo-zoo-andre-malraux-riviera-3Après les opérations “Abidjan ville propre” et ” le raccordement de 20 000 foyers ” au réseau d`eau potable à Abidjan et à Bouaké…le Président de la République, Laurent Gbagbo, procède ce mardi après- midi, au carrefour zoo, au lancement officiel des travaux de réalisation et de réhabilitation des ouvrages des voiries d`Abidjan. Et ce, dans le cadre du Projet d`urgence d`infrastructures urbaines (Puiur) financé gracieusement à hauteur de 50 milliards de Fcfa par la Banque mondiale (Bm). Ce programme fait partie de la composante quatre du Puiur. Il va coûter 14 milliards de Fcfa. Il concerne cinq chapitres essentiels. Le premier chapitre concerne la signalisation horizontale et verticale sur les principales artères du District d`Abidjan, longues de 116 km. Ces travaux vont coûter 700 millions de Fcfa HT. Les sociétés Signature Sa et Rosebate qui sont adjudicataires de ce marché ont six mois pour rendre les différentes voies de la capitale économique du pays viables et fiables avec des bandes blanches et tous les panneaux de signalisation conventionnels. Le deuxième volet concerne la réhabilitation des voies supportant le transport en commun d`une distance de 13 km, dans les communes d`Abobo, Koumassi, Adjamé et de Yopougon.” [...]

http://news.abidjan.net/article/?n=340902

Posté il y a 7 Années, 10 Moiss à 12 h 00 min.

Ajouter un commentaire

Promotion du développement local au Maroc

Promotion du développement local au Maroc“Cet ouvrage s’inscrit dans le cadre d’un projet portant sur la réalisation de deux autres dispositifs similaires alimentés par un camion-citerne d’une capacité de 30 m3, dans les centres ruraux de Madnat Sadra et Gtae Dwiyat, pour un coût global de 2,870 millions DH, financés dans le cadre d’un partenariat entre la Promotion Nationale (1,2 million DH) et le conseil de la région (1,6 million DH).
Au Centre d’Aousserd, les membres de la délégation ont inauguré un centre d’éducation et de formation, réalisé sur une superficie totale de 1.600 m2, pour un coût global de 800.000 DH, financé dans le cadre d’un partenariat entre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) (550.000 DH) et la Promotion nationale (250.000 DH). Dotée d’une capacité d’accueil de 158 personnes, cette nouvelle structure, qui sera gérée par la Promotion nationale en partenariat avec des associations locales, comprend notamment une salle d’informatique, un espace de jeux pour enfants et une salle de formation professionnelle des femmes.” [...]

http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/Article.asp?idr=110&id=118436

Posté il y a 7 Années, 10 Moiss à 11 h 44 min.

Ajouter un commentaire

“La fable de l’eau”

la-fable-de-leau“Pourtant, à en croire un rapport des Nations unies publié au mois de mars, en préambule au Forum de l’eau qui s’est tenu à Istanbul, la communauté internationale est bien loin de mettre en oeuvre les moyens requis par la gravité de la situation. “Le secteur souffre d’un manque chronique d’intérêt politique, d’une mauvaise gouvernance”, peut-on y lire sous la plume de Koïchiro Matsuura, le directeur de l’Unesco. Le Forum de Davos a même rédigé en janvier, un premier rapport - aux conclusions inquiétantes - sur les ressources mondiales en eau.

Les pays rassemblés au Forum d’Istanbul se sont pourtant montrés incapables de répondre aux espoirs placés en cette manifestation, qui s’est achevée sur une déclaration décevante. Quelques pays, dont les Etats-Unis, ont ainsi refusé d’y voir inscrit le droit à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement”. [...]

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/08/21/la-fable-de-l-eau_1230500_3232.html

Posté il y a 7 Années, 10 Moiss à 14 h 49 min.

Ajouter un commentaire

“Aux chiottes l’expo!” La lutte pour l’accès aux toilettes n’est pas médiatisée à sa juste valeur

Aux chiottes l'expo!La contamination de l’environnement humain par les matières fécales entraîne la transmission de maladies diarrhéiques au nombre desquelles on peut citer le choléra ou la typhoïde. 1,8 million de décès par an sont liés à ces maladies dont 90% concernent des enfants de moins de 5 ans, ce qui en fait la deuxième cause de mortalité infantile dans le monde. Outre ces maladies dites d’origine fécales, l’hépatite A et la poliomyélite se transmettent également à cause des problèmes d’hygiène posés par l’absence de réseau d’assainissement.

L’autre problème majeur est celui de la contamination de l’environnement. Le rejet sans traitement des eaux usées et des excréments entraîne la pollution des eaux de surface (rivière, lac, mer) ou des nappes phréatiques.

Ce qu’il manque pour que ça change: comme souvent, une volonté politique. Mais les militants expliquent «quand on va voir un élu pour lui proposer d’aider à l’assainissement d’un village en Afrique, il nous répond que ses électeurs en ont rien à foutre de savoir qu’il a construit 50 chiottes au Nigéria.» Inaugurer un puits est plus gratifiant que des toilettes. Et effectivement, on n’imagine pas une épouse de président choisir comme cause à parrainer les «problèmes d’assainissement». Toutes les causes humanitaires ne sont pas égales devant les règles de la bienséance.

Pourtant, la mairie de Paris a décidé de faire un effort et de laisser un espace aux associations pour exposer l’ampleur de la catastrophe sanitaire. Un espace qui, évidemment, n’était pas dans les salons dorés de l’Hôtel de Ville mais devant l’église Saint-Eustache. Pendant quatre jours, les parisiens sont donc passés devant des panneaux qui tentaient de les interpeller :

Aux chiottes l'expo!

http://www.slate.fr/story/5755/aux-chiottes-lexpo

Posté il y a 8 Années à 0 h 44 min.

Ajouter un commentaire

Une corruption énorme dans le secteur de l’eau au Bénin

une-corruption-enorme-dans-le-secteur-de-le28099eau-au-benin“La corruption a limité l’accès de plus de la moitié de la population béninoise à l’eau salubre, selon le ministère de l’Energie et de l’eau. D’après les autorités, les consommateurs défavorisés paient le prix de la mauvaise gestion de ce secteur, qui pèse plusieurs millions de dollars.

Au cours des 20 dernières années, les bailleurs ont accordé 87 millions de dollars pour financer la réforme du secteur hydraulique béninois, plus de la moitié de cette somme provenant du gouvernement japonais, a indiqué Blaise Dossa, coordinateur des projets financés par le Japon au ministère de l’Eau.” [...]

http://www.afrik.com/article16306.html

Posté il y a 8 Années, 3 Moiss à 1 h 08 min.

Ajouter un commentaire

“Accès à l’eau potable - Juste quelques heures de soleil” - Désinfection solaire de l’eau

desinfection-solaire-de-l-eau“Une désinfection solaire de l’eau ! Le saviez-vous ? Il s’agit d’une méthode innovante à la portée des populations des pays sahéliens comme le Burkina, où les difficultés d’accès à l’eau potable se posent avec acuité. Ce procédé, à moindre coût, a fait l’objet d’un atelier de présentation, le 16 février 2009 à Ouagadougou, à l’initiative de Helvetas Burkina.

De l’eau potable à moindre coût par un traitement solaire. Il suffit d’avoir une bouteille en plastique d’un litre et demi, de la remplir d’une eau assez claire et de l’exposer au moins 6 heures au soleil. Les micro-organismes pathogènes sont tués et l’eau est ainsi potable. Voilà en résumé la méthode, dénommée Solar Water Disinfection (SODIS) ou « Désinfection solaire de l’eau », développée par Eawag, une institution gouvernementale suisse, au profit des Sahéliens, comme les Burkinabè, qui ont du soleil à revendre.” [...]

http://fr.allafrica.com/stories/200902170439.html

Posté il y a 8 Années, 4 Moiss à 5 h 25 min.

Ajouter un commentaire

“Gestion intégrée des ressources en eaux : Des instruments économiques et financiers à la rescousse”

gestion-integree-des-ressources-en-eaux“Il n’y a plus de doute, le 21ème siècle est caractérisé par des défis énormes qui sont de nature à compromettre un meilleur accès aux services durables d’eau et d’hygiène à des milliards de personnes.

Pour faire face à une menace de cette nature, la nécessité d’améliorer l’efficacité de la gestion dans le secteur de l’eau, est l’alternative unique. Depuis le sommet de Rio, cette alternative est prise en charge par la promotion de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).”

http://www.maliweb.net/category.php?NID=40694

Posté il y a 8 Années, 4 Moiss à 2 h 56 min.

Ajouter un commentaire

« La bataille de l’eau a été gagnée en Algérie »

eau-algerie“Eloigner le spectre de la pénurie d’eau qui menace l’Algérie est l’un des plus grands défis qui se pose aux autorités du pays. Près de 18 milliards de dollars ont été investis dans le secteur.

Un pari gagné, aujourd’hui, nous dit M. Abdelmalek Sellal, grâce à une politique d’investissements massifs dont les fruits sont aujourd’hui palpables à travers aussi bien les nombreux projets réceptionnés, quelques fois de dimensions pharaoniques, que dans les effets sur la quotidienneté du citoyen qui en ressent tous les bienfaits. Satisfait certes, mais encore prudent, A. Sellal rappelle qu’il ne faut pas baisser la garde et avoir toujours à l’esprit que l’eau est un bien qui risque d’être encore plus rare demain.” [...]

http://actualite.el-annabi.com/article.php3?id_article=8410

Posté il y a 8 Années, 4 Moiss à 23 h 26 min.

Ajouter un commentaire

“IBM réduit la consommation d’eau de l’île de Malte”

malte“IBM va déployer pour les compagnies nationales de distribution d’eau et d’électricité de l’île de Malte, Enemalta Corporation et Water Services Corporation (WSC), un réseau intelligent (smart grid) de distribution d’eau et d’électricité sur l’ensemble du territoire maltais.

La solution mise en place a pour objectif d’améliorer l’efficacité opérationnelle ainsi que les services apportés aux usagers. IBM commencera par remplacer les 250.000 compteurs électriques analogiques que compte l’île de Malte par de nouveaux compteurs intelligents (smart meter) qui intégreront les mesures de consommation d’eau. L’ensemble du chantier devrait être terminé d’ici 4 ans, fin 2012.”

http://www.zdnet.fr/blogs/2009/02/06/ibm-reduit-la-consommation-d-eau-de-l-ile-de-malte/

Posté il y a 8 Années, 4 Moiss à 4 h 32 min.

Ajouter un commentaire

“Projet de distribution d’eau en milieu urbain en République démocratique du Congo”

eau_congo“Aujourd’hui, seulement 22 % de la population totale a accès à l’eau potable, alors que la moyenne en Afrique subsaharienne se situe à environ 60 %. Le manque d’eau potable fait peser une menace considérable sur la santé publique et ce sont les pauvres qui font le plus les frais d’un service inefficace, car ils payent le litre d’eau jusqu’à sept fois plus cher qu’ils ne le devraient s’ils étaient desservis convenablement par la REGIDESO, le service public de l’eau.” [...]

http://www.mediaterre.org/afrique-ouest/actu,20090205103448.html

Posté il y a 8 Années, 4 Moiss à 4 h 16 min.

Ajouter un commentaire