Promotion du développement local au Maroc

Promotion du développement local au Maroc“Cet ouvrage s’inscrit dans le cadre d’un projet portant sur la réalisation de deux autres dispositifs similaires alimentés par un camion-citerne d’une capacité de 30 m3, dans les centres ruraux de Madnat Sadra et Gtae Dwiyat, pour un coût global de 2,870 millions DH, financés dans le cadre d’un partenariat entre la Promotion Nationale (1,2 million DH) et le conseil de la région (1,6 million DH).
Au Centre d’Aousserd, les membres de la délégation ont inauguré un centre d’éducation et de formation, réalisé sur une superficie totale de 1.600 m2, pour un coût global de 800.000 DH, financé dans le cadre d’un partenariat entre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) (550.000 DH) et la Promotion nationale (250.000 DH). Dotée d’une capacité d’accueil de 158 personnes, cette nouvelle structure, qui sera gérée par la Promotion nationale en partenariat avec des associations locales, comprend notamment une salle d’informatique, un espace de jeux pour enfants et une salle de formation professionnelle des femmes.” [...]

http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/Article.asp?idr=110&id=118436

Posté il y a 7 Années, 8 Moiss à 11 h 44 min.

Ajouter un commentaire

Transport urbain à Rabat : “La gestion du service déléguée à Veolia”

transport-urbain-a-rabat-la-gestion-du-service-deleguee-a-veolia“La gestion du service de transport collectif urbain dans les préfectures de Rabat, Salé et Skhirate-Témara a été déléguée en vertu d’un accord conclu jeudi à Rabat entre la Wilaya et un groupement franco-marocain mené par l’opérateur français Veolia Transport.

Aux termes de ce contrat, étalé sur une durée de 15 ans renouvelables pour un investissement de près de 2 milliards de DH, les autobus du groupement délégataire entreront en service en août prochain. L’opérateur s’engage à employer 3.000 personnes, dont 370 employés de la Régie autonomie de transport urbain (RATR) qui a été liquidée.” [...]

http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Article.asp?id=108677

Posté il y a 8 Années, 1 Mois à 0 h 41 min.

Ajouter un commentaire

Etat des lieux des villes nouvelles au Maroc

ville-nouvelleOù en sont les villes nouvelles ?

Construire des villes nouvelles pour désengorger les grandes agglomérations. C’est la politique que suit le Maroc depuis de nombreuses années. Et pour cause, l’Etat ne réussit que très partiellement à réduire le déficit en logements, malgré les efforts fournis ces dernières années. Renforcer l’offre immobilière et la diversifier tout en mettant fin à un désordre urbanistique dans lequel se sont développées nos cités depuis l’indépendance, tel semble être le moteur de cette nouvelle politique amorcée en 2004 par le souverain avec deux villes nouvelles, Tamesna aux abords de Rabat et Tamansourt dans la banlieue de Marrakech.” [...]

http://www.lobservateur.ma/interne.php?reference=1564

Posté il y a 8 Années, 2 Moiss à 2 h 59 min.

Ajouter un commentaire

“Le Maroc face au pari urbain”

reporter“Deux ans après la première rencontre des collectivités locales, nous voici au premier forum national sur le développement urbain. Il y est surtout question de l’avenir des villes marocaines.

«Cela me rappelle le jour où une touriste américaine et au vu de l’état lamentable des bâtisses et passages d’une ville moyenne marocaine, m’a demandé avec toute la sincérité du monde : quand est-ce que la guerre civile s’est terminée dans cette ville ?», chuchote avec le sourire un participant à l’oreille de son voisin immédiat. ”

http://www.lereporter.ma/index.php?option=com_content&view=article&id=1490:le-maroc-face-au-pari-urbain-&catid=81:politique&Itemid=198

Posté il y a 8 Années, 2 Moiss à 10 h 30 min.

Ajouter un commentaire