Les réseaux sociaux face au développement urbain dans les PVD


Slides de présentation pour la Session Villes 2.0, mobilité, innovation sociale, Matinée 1 : Action collective et réseaux sociaux :
Les réseaux sociaux face au développement urbain dans les PVD : les pratiques collaboratives dans les favelas 2.0 (Sylvain Maire)
Les pays en voie de développement (PVD), et plus encore les quartiers informels de leurs villes en pleine urbanisation, semblent encore loin des usages que nous promettent la ville2.0 et ses réseaux. C’est bien plus l’accès aux réseaux urbains (eau, assainissement, transport, déchets, etc.) qui a du sens dans ce contexte. Mais dans les faits, les réseaux numériques sont utilisés pour pallier à l’absence de services publics et urbains. Envoyer un sms pour collecter les déchets ou créer une base de données locale pour permettre l’adressage, tels sont les usages que l’on peut retrouver dans la favela 2.0. Que ce soit pour la gestion de crise, la mise en place de conseils de quartier et plus globalement la coproduction des services urbains de la ville informelle, les pratiques collaboratives et les réseaux sociaux vont devenir un moyen d’action et de création de services publics

Posté il y a 6 Années, 10 Moiss à 11 h 17 min.

Ajouter un commentaire

Les données transport de Rennes Métropole en accès libre

Les données transport de Rennes Métropole en accès libre“L’ouverture des données du réseau STAR et Le Vélo STAR, réseau de transport public de Rennes Métropole, opéré par Keolis Rennes, est une première en France.  Pour la première fois, une collectivité décide d’ouvrir les données publiques de son réseau de transport.

L’objectif de cette ouverture est de voir naître des applications et des usages au plus proche des attentes et besoins des citoyens. Cette première ouverture concerne les données du service LE vélo STAR et du STAR et sera suivie, dans les prochains mois, par une ouverture plus large des données du territoire de Rennes Métropole”

http://data.keolis-rennes.com/fr

“On savait Rennes Métropole particulièrement actif dans les expérimentations participatives et citoyennes autour des nouvelles technologies mais les bretons sont allés encore plus loin dans cette démarche et deviennent précurseurs sur la libération des données publiques en confiant à Keolis Rennes l’ouverture des données transport.”

http://libertic.wordpress.com/2010/03/01/77/

Voir aussi l’interview de Christophe Millot, Communication Keolis Rennes : http://www.web-patron.com/2010/02/11/keolis-ouvre-ses-donnees/

Posté il y a 7 Années, 2 Moiss à 15 h 36 min.

Ajouter un commentaire

“Geographic Data in Second Life” in Digital Urban

digital-urban-geographic-data-in-second-life“Now we have a route from ESRI’s ArcMap into Second Life it opens up all sorts of possibilities for importing geographical data into an environment that is ripe for public participation and collaboration type outreach activities.

The movie below details various population data sets displayed per London Borough, it is still beta but we think it shows potential”:

Source : http://digitalurban.blogspot.com/2007/12/geographic-data-in-second-life.html

Posté il y a 7 Années, 11 Moiss à 21 h 43 min.

Ajouter un commentaire

Liaisons urbaines - Avec la diffusion des objets communicants, naît une nouvelle ville numérique, où il devient difficile de se perdre et de se cacher

Liaisons urbaines[...] L’espace urbain physique se double ainsi d’une couche informationnelle invisible, mais accessible grâce au mobile qui devient la télécommande de la ville de demain. Le téléphone portable n’est que l’un des nombreux objets communicants qui se sont diffusés dans la vie urbaine  : capteurs de pollution, de trafic, puces RFID (Radio Frequency Identification) installées sur les arbres et les services de partage de vélos, caméra de surveillance dans les rues, appareils d’enregistrement de données biométriques… Tous ces objets échangent des informations, produisant des nuages de données nouvelles dont le potentiel commence tout juste à être exploré par les chercheurs. « Le numérique va changer les villes de manière plus profonde que ne l’a fait la révolution industrielle. Pas tant leur aspect physique que la vie urbaine, les comportements », estime Carlo Ratti, du Senseable City Lab, au MIT (Massachussets Institute of Technology).

Cartographie de l’activité cellulaire lors du Real Time Rome - DR

Cartographie de l’activité cellulaire lors du Real Time Rome - DR

Ce laboratoire, qui tente d’imaginer cette future vie urbaine, s’applique à représenter ces flux de données et à en extraire du sens. Ainsi dans leur projet Real Time Rome, les chercheurs américains ont visualisé en temps réel sur une carte de la capitale l’activité des téléphones mobiles, bus et taxis… le soir de la Coupe du monde de football de 2006. « Pour les planificateurs urbains, un tel service permettrait de fluidifier le transport public, envoyer plus de bus dans les endroits où il ya de fortes densités de gens. Et le citadin pourrait savoir quels sont les endroits animés de la ville. »

Source : http://www.ecrans.fr/Liaisons-urbaines,7323.html

Paru dans Libération du 27 mai 2009

Posté il y a 7 Années, 12 Moiss à 0 h 54 min.

Ajouter un commentaire

“Quelle ville voulons-nous offrir ? Quelle ville espérons-nous recevoir ?”

quelle-ville-voulons-nous-offrir-quelle-ville-esperons-nous-recevoir“A la conférence Lift, nombreux étaient les intervenants venus nous expliquer comment le numérique peut nous aider à mieux comprendre l’avenir de nos villes.

Villes du futurDans les années 1990, l’utopie était celle du virtuel, explique l’architecte Carlo Ratti. Selon George Gilder, le gourou des nouvelles technologies, les villes devaient même disparaître. Force est de constater qu’il n’en est rien. 5 milliards de personnes vivront dans des villes en 2030.

Aujourd’hui, on sait que les couches physiques et numériques se combinent pour permettre d’inventer de nouveaux usages de l’espace urbain. La superposition de ces couches produit de nouveaux types de représentation du territoire, de “cartes”. On ne fait plus des cartes 1:400, ni 1:1 (ce que l’on considérait à juste titre comme impossible, “la carte n’est pas le territoire”), mais 1000000:1… C’est-à-dire autant que chaque individu dresse sa propre carte du territoire, avec pour objectif de traduire la complexité du monde en simplicité de sa compréhension.” [...]

http://www.internetactu.net/2009/03/04/quelle-ville-voulons-nous-offrir-quelle-ville-esperons-nous-recevoir/

Posté il y a 8 Années, 2 Moiss à 16 h 33 min.

Ajouter un commentaire

“Placement Google : une ville française change de nom”

placement-google-une-ville-francaise-change-de-nom“Le Telegraph rapporte que la ville française Eu, située en Normandie, n’est vraiment pas favorisée par le moteur de recherche Google, à tel point que les dirigeants ont décidé d’employer les grands moyens. Deux options s’offrent à eux : payer les moteurs de recherche plusieurs milliers d’euros par mois pour obtenir un bon placement ou changer le nom de la ville.

C’est sur cette dernière option que Marie-Françoise Gaouyer, le maire local, a parié : « en ce qui concerne Internet, nous devons absolument nous mettre à jour», explique-t-elle. Pour cette raison, elle a choisi laVille d’Eu mais envisage aussi d’autres possibilités comme Eu-le-Château et Eu-en-Normandie.” [...]

http://www.neteco.com/260748-mauvais-placement-ville-francaise-eu.html

Posté il y a 8 Années, 2 Moiss à 23 h 58 min.

Ajouter un commentaire

“Dans la ville 2.0, c’est le citadin qui fournit l’info”

ville-2-0“De l’entrepreneur aux collectivités locales, de plus en plus d’acteurs s’inspirent du Web 2.0 pour façonner les villes de demain grâce à l’implication active des citadins. Il reste toutefois à savoir partager l’information et à garantir la protection de la vie privée.

La prochaine fois que la Ville de Paris voudra mesurer avec précision la pollution de l’air, elle fera peut-être appel à des milliers de citadins équipés d’une « montre verte » dotée de deux capteurs environnementaux (CO2, bruit) et d’une puce GPS. Fruit de la collaboration entre associations, écoles et entreprises, cette montre devrait en effet permettre d’alimenter prochainement une base de données accessible à tous, tout en faisant des habitants des coproducteurs de services.” [...]

http://www.lesechos.fr/info/metiers/4833790-dans-la-ville-2-0-c-est-le-citadin-qui-fournit-l-info.htm

Posté il y a 8 Années, 2 Moiss à 1 h 30 min.

Ajouter un commentaire

Nouveaux Usages : “Le téléphone mobile joue au docteur dans les pays en développement”

telephone-mobile-docteur“Inciter à se faire vacciner ou à passer le test HIV, surveiller la santé des populations rurales, compléter des systèmes publics déficients : dans les pays en développement, le téléphone mobile ne sert plus seulement à appeler, il peut aussi soigner.

“Quand on voit qu’il y a 2,2 milliards de téléphones mobiles dans les pays en développement, 305 millions d’ordinateurs mais seulement 11 millions de lits d’hôpitaux, on se rend compte immédiatement à quel point les mobiles peuvent apporter des solutions efficaces à des problèmes de santé”, explique Terry Kramer, directeur de la stratégie de l’opérateur britannique Vodafone.” [...]

http://www.avmaroc.com/actualite/telephone-mobile-a159316.html

Posté il y a 8 Années, 2 Moiss à 14 h 58 min.

Ajouter un commentaire

“IBM réduit la consommation d’eau de l’île de Malte”

malte“IBM va déployer pour les compagnies nationales de distribution d’eau et d’électricité de l’île de Malte, Enemalta Corporation et Water Services Corporation (WSC), un réseau intelligent (smart grid) de distribution d’eau et d’électricité sur l’ensemble du territoire maltais.

La solution mise en place a pour objectif d’améliorer l’efficacité opérationnelle ainsi que les services apportés aux usagers. IBM commencera par remplacer les 250.000 compteurs électriques analogiques que compte l’île de Malte par de nouveaux compteurs intelligents (smart meter) qui intégreront les mesures de consommation d’eau. L’ensemble du chantier devrait être terminé d’ici 4 ans, fin 2012.”

http://www.zdnet.fr/blogs/2009/02/06/ibm-reduit-la-consommation-d-eau-de-l-ile-de-malte/

Posté il y a 8 Années, 3 Moiss à 4 h 32 min.

Ajouter un commentaire

“Les puces à l’assaut de la ville”

rfid“New Songdo City devrait être édifiée d’ici à 2014près de Séoul (Corée-du-Sud), grâce à des fonds privés. Conçue pour accueillir 75.000habitants, cette ville laboratoire prévoit notamment un usage massif des puces numériques RFID. Concrètement, «tout sera traçable», explique Bernard Cathelat, docteur en psychologie sociale, chargé d’analyser les tendances du net à l’occasion du Forum Netexplorateur, où a été présenté ce projet de ville nouvelle. ” [...]

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/futur-les-puces-a-l-assaut-de-la-ville-05-02-2009-236129.php

Posté il y a 8 Années, 3 Moiss à 3 h 17 min.

Ajouter un commentaire